Accueil > Blog > Parlons Agile > Les principes agiles 4 – Le bon rythme pour avancer

Les principes agiles 4 – Le bon rythme pour avancer

par | Sep 14, 2020 | Parlons Agile | 0 commentaires

Partagez ce contenu !

Après avoir découvert les valeurs agiles dans nos articles sur les bases. Puis abordé les questions de la satisfaction client, la collaboration et les ingrédients du succès, aujourd’hui nous vous proposons de parler de rythme de travail et de planification.

Le monde va vite, entre la concurrence, les besoins qui évoluent, les prises de conscience et les surprises que peut nous réserver le climat, ou encore la politique et beaucoup d’autres choses il est plus que jamais impératif d’adopter le bon rythme. Ce rythme qui ne nous fatigue pas et nous permet de changer de direction si nécessaire. Ce rythme qui nous permet de mettre le bon produit au bon moment sur le marché. Dans les 2 prochains principes vous découvrirez comment avoir les bons livrables au bon moment.

Septième principe

Un logiciel opérationnel est la principale mesure d’avancement.

Manifeste agile

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les projets ont depuis longtemps mesuré leur avancement au nombre de tâches réalisées par rapport à ce qui reste à faire.

Un apéritif bien mené …

Supposons que vous préparez un gâteau pour vos amis qui arrivent dans 20 minutes. Est-ce que vous vous dites que vous avez quasiment fini quand vous venez d’enfourner le gâteau ? Certes vous avez réalisé 9 lignes de votre recette. Mais si la dernière ligne reste vous n’êtes pas à 90% d’avancement si la totalité des 90% a pris 10 minutes quand il y a 30 minutes de cuisson.

Et en attendant, vous n’avez rien à servir à vos amis.

Alors pour parer à cet argument, les anciens ont développé un calcul à bases de fichiers Excel complexes qui définissent la durée “normale” pour chaque activité. Ils ont même poussé le travail jusqu’à définir une durée par niveau d’expertise. Ben oui, le chef pâtissier monte son blanc en neige plus vite que moi.

Avec tous ces calculs complexes, on suppose donc qu’en 40 minutes je suis capable de faire un gâteau. Or, on n’est pas à l’abri que je sorte le gâteau trop tôt ou trop tard du four. Que j’aie confondu sel et sucre ou totalement oublié la levure.

Mes amis ne sont pas prêts de goûter à mon gâteau. Pourtant lorsque je leur ai ouvert la porte, la préparation du gâteau était bien avancée, et ce quelque soit la méthode de calcul de cet avancement.

Je peux repartir de zéro dans le cas du sel confondu avec le sucre. Ou faire preuve de beaucoup d’imagination pour présenter mon gâteau tout plat.

Dans les deux cas, mes amis attendront avant de manger.

Ce que le manifeste entend par ce principe c’est de réaliser un produit qui marche. Même s’il est simple, les clients pourront au moins répondre à un besoin. Vous pourrez toujours l’améliorer après.

Mettez à profit les 10 minutes avant l’arrivée de vos amis pour servir une boisson. Peut être également des biscuits apéro. Vous pourrez toujours préparer et lancer votre gâteau pendant qu’ils commenceront à discuter.

Huitième principe

Les processus Agiles encouragent un rythme de développement soutenable. Ensemble, les commanditaires, les développeurs et les utilisateurs devraient être capables de maintenir indéfiniment un rythme constant.

Manifeste agile

Quand vous avez créé votre société ce n’est pas pour 1 an. Si vous formez vos employés ce n’est pas pour 1 semaine. Et si vous êtes ici c’est que vous souhaitez créer régulièrement, avoir un produit qui dure dans le temps et des équipes performantes, motivées et qui prennent plaisir au travail.

Dans ce cas, ce principe est à la fois évident et très important pour vous. Il faut que tous les intervenants soient en capacité de tenir le rythme. Et pour ça il faut se ménager.

Qui veut aller loin ménage sa monture.

Jean Racine

Pourtant, dans le feu de l’action, on peut être tenté de faire un effort pour-ci, pour-ça. Quelques heures supplémentaires et un peu de challenge peuvent sembler anodines mais c’est exactement ça la définition du stress. C’est ça qui mène des gens à la démotivation, à la démission ou au burn-out.

Nous pouvons étendre ce principe à tout le monde. Les dirigeants de Start-Up que je rencontre veulent réaliser un produit révolutionnaire avec leurs seuls bras. Les dirigeants de plus grosses entreprises pensent pouvoir tout contrôler / gérer. Les chefs de projet, chefs de produit, product owners,… souhaitent avoir une maîtrise totale des événements. Et les personnes à la réalisation sont régulièrement encouragées à prendre des engagements qu’ils savent intenables.

Alors au départ on avance à tâtons, on cherche son rythme, mais l’objectif est bien de trouver ce bon rythme qui vous permettra de poursuivre indéfiniment vos actions.

En conclusion

Quel que soit votre cible, découpez- la en fonctionnalités réalisables et mesurez ainsi votre avancement vers la cible finale.

Ne poussez pas les gens dans votre projet à faire plus, plus vite. N’oublions pas le cinquième principe : votre équipe est motivée ! Tout ce que vous récolterez c’est du produit de moindre qualité et des équipes démissionnaires.

Avec ces deux notions, vous pourrez visualisez votre avancement. Vous pourrez également prédire la suite des événements dès que le rythme de l’équipe sera établi. Votre vision de l’avancement sera plus fiable que le planning réalisé avec les promesses obtenues sous pression de la part des membres de l’équipe de réalisation.

Bouchra Benkassem
Bouchra Benkassem

Coach et Formatrice Agile depuis 2014.
Co-fondatrice et Directrice Générale de CreaSila.

Certifications :
PSM1 (Scrum.org), SPC (SAFe), PMPO (SAFe)

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Nous suivre sur les réseaux


Quel Manager de Dix pour cent êtes-vous ?


Ne ratez aucun article !


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous pour être notifié des nouveaux articles postés ;)

Bravo, vous êtes inscrits !