Accueil > Blog > Créons le lien > La Casa de Papel, un braquage en V !

La Casa de Papel, un braquage en V !

par | Juil 6, 2020 | Créons le lien | 0 commentaires

Partagez ce contenu !

Je crois que je subis une véritable déformation professionnelle. J’analyse toutes mes séries parfois même mes interactions avec mon œil de coach agile. Le dernier en date c’était lors du visionnage (pour être honnête binge-watching) de la série la Casa de Papel. Mais je vous rassure, indépendamment de cet article, j’ai énormément apprécié la série.

Pour ceux qui ne la connaissent pas, la Casa de Papel est une série qui met en scène le braquage de la fabrique nationale de la monnaie et du timbre à Madrid. Pour cela il y a un génie : le professeur, qui recrute 8 malfaiteurs qui n’ont rien à perdre pour mener à bien son plan.

SPOILER ALERT !

Si vous avez déjà vu les deux premières saisons ou que vous n’avez pas l’intention de la regarder un jour, bienvenue sur cet article. Pour les autres, je vous propose de l’enregistrer dans vos favoris et revenir après la visualisation. A partir de cette ligne je ne suis plus responsable des spoilers. Vous êtes prévenus !

Le projet – le triangle d’or

Le projet de braquage doit :

  • Périmètre :
    • cible de 2,4 milliards d’euros.
    • Gagner la sympathie du public donc sans aucune perte humaine.
    • Construire un tunnel de sortie
  • Délai : 11 jours : l’équipe formée doit entrer et sortir à des jours précis
  • Coût : 8 équipiers + professeur avec le matériel disponible sur place

Donc le coût et les délais sont fixés avec peu ou pas de marge de manœuvre. On peut cependant supposer qu’une marge d’erreur peut être tolérée sur le butin. Mais si le tunnel n’est pas terminé ou n’est pas fini à temps le projet tout entier est un échec.

La vision et la roadmap

La vision était de réaliser un des plus grands braquages jamais réalisés. Le butin permettrait à chaque membre de l’équipe d’être serein financièrement pour toute sa vie. Le tout en étant apprécié par le grand public.

Donc après avoir convaincu et aidé tous les personnages d’adhérer à son rêve, le professeur a démarré la formation. Elle commence par l’établissement de règles de collaboration. S’ensuit ensuite le partage des différentes étapes du plan ainsi que la clarification du champs d’intervention de chaque membre. Enfin des répétitions pour être prêt à toute éventualité.

C’est un excellent début. Donner une vision est le rôle d’un leader. Le leader doit être capable d’embarquer son équipe dans sa vision notamment en écoutant les attentes et en prenant en considération les avis et compétences de chacun. Ici c’est exactement ce qu’il se passe. Jusqu’ici le professeur est indéniablement un leader d’école.

Les rôles

Le professeur, resté à l’extérieur a pour rôle de remotiver l’équipe et leur donner de la visibilité sur le déroulement des événements à l’extérieur. Quand au reste de l’équipe, il y a un relais du professeur qui est responsable du suivi du plan et des experts pour chaque activité.

Cette spécialisation du travail est aussi utilisée dans l’armée ou encore dans les brigades de cuisines avec le chef, le chef pâtissier, le chef saucier, le chef rôtisserie, etc. Pourquoi cette organisation ? C’est loin de l’agile me direz-vous ? Et bien pas tout à fait.

Lorsque le sujet est l’action opérationnelle alors ce modèle d’organisation est efficace. Les différents modèles organisationnels agiles (SCRUM, SAFe, etc.) sont construits pour l’innovation et la création, pas pour l’opération. Les phases d’actions opérationnelle et de création peuvent par contre s’alterner. Donc on peut voir cohabiter une organisation type militaire avec une organisation agile.

La communication

A l’intérieur de l’établissement la communication entre les membres est plutôt présente. Le professeur a même prévu un créneau toutes les 6 heures pour échanger.

Le plan

Le plan millimétré prenait en compte les réactions humaines des otages et les réactions professionnelles des forces de l’ordre.

Les divers aspects techniques de l’établissement ciblé (la casa de papel) étaient étudiés au microscope.

Ce plan tenait compte également de la psychologie des membres et leurs compétences. Pour faciliter cette étude, les équipiers étaient invités à garder une distance et un niveau de secret sur leur identité et personne. Ainsi seule leur personnalité comptait et non l’impact émotionnel et l’attachement des uns aux autres.

La réalité

L’étude technique de l’environnement : disposition, machines, coffres, etc. était impeccable. Un travail d’orfèvre.

Cependant les otages ont su surprendre les braqueurs à plusieurs reprises. Ils ont fait preuve de motivation et de courage pour braver des interdits, des otages sont passés dans le camps des ravisseurs et une histoire d’amour a même eu lieu entre un ravisseur et une otage.

Le professeur également s’est retrouvé pris dans son jeu, d’abord en étant surpris par des décisions des forces de l’ordre puis en tombant amoureux de la négociatrice sur l’affaire.

Et au sein même de l’équipe, il était illusoire de supposer qu’en masquant les identités des équipiers ils faisaient disparaitre leur personnalité. Donc des affinités se sont créées entre les différents membres de l’équipe malgré le plan.

En conclusion

Dans La Casa de Papel, le projet, bien ficelé, bien étudié, bien parti semblait infaillible. De plus n’intervenaient dessus que les meilleurs. Pourtant il n’a cessé d’accumuler des surprises, bonnes et mauvaises. Au final, plusieurs ajustements au plan ont dû être réalisés. Des sacrifices sur le périmètre ont dû être consentis et des pertes non prévues ont également eu lieu.

A plusieurs reprises et jusqu’à la dernière minute le projet aurait pu échouer. Justement parce que le plan était trop bien ficelé. La résilience venait des compétences passées des membres de l’équipe et de leur adhésion à toute épreuve à la vision .

Si vous deviez planifier un braquage vous le feriez en agile ou en cycle en V?

Bouchra Benkassem
Bouchra Benkassem

Coach et Formatrice Agile depuis 2014.
Co-fondatrice et Directrice Générale de CreaSila.

Certifications :
PSM1 (Scrum.org), SPC (SAFe), PMPO (SAFe)

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Nous suivre sur les réseaux


Quel Manager de Dix pour cent êtes-vous ?


Ne ratez aucun article !


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous pour être notifié des nouveaux articles postés ;)

Bravo, vous êtes inscrits !