Webinaire deviens une machine à vendre le 16 avril à 18h30 : 2 heures pour changer les non en oui

L’effet de groupe : Le guide pour plus d’innovations en entreprise

par

La vente est un enjeu majeur pour toi ?

Deviens une machine à vendre - 2 heures pour transformer les NON en OUI.<br />
Webinaire le 16 avril à 18h30

Trouve ton premier, ton dixième et tous tes autres clients. Rejoins nous et passe au niveau suivant dans la vente et dans ton business 

 

Prendre une décision par conformisme, ça te rappelle un souvenir ? En réalité, tout le monde vit l’effet de groupe. Il représente le besoin des êtres humains à se conformer. Dans le monde de l’entreprise, il peut devenir une catastrophe. Prends conscience le plus rapidement possible de tous les aspects de l’effet de groupe. Que ce soit en réunion ou au quotidien, découvre dans cet article comment libérer ton équipe et toi-même des pièges qui l’accompagnent !

L’effet de groupe, qu’est-ce que c’est ?

Tu as déjà remarqué que toi ou les autres agissez différemment en groupe. Ce phénomène s’appelle l’effet de groupe (aussi appelé « effet Janis » ou encore groupthink). Chacun est influencé par les pensées et par les actions des autres individus. Tout en ayant ton individualité, tes actions sont affectées par ton entourage. Les humains sont sociaux par nature et ils cherchent à s’adapter au groupe. Conscient ou non, il est impossible de l’ignorer au quotidien.

L’expérience de Solomon Asch en 1951 a démontré la psychologie sociale que l’on appelle maintenant « l’effet Asch ». Elle consistait à réunir de 7 à 9 étudiants et à leur faire passer un test très simple. Le test portait sur l’observation d’une ligne de référence et repérer celle de la même taille parmi les trois proposés (sans aucun piège). Cependant, il y avait un véritable participant et huit complices qui ont donné la mauvaise réponse. Ainsi, la personne réellement impliquée dans l’expérience finissait par donner la mauvaise réponse sous l’influence sociale des faux participants, démontrant ainsi la puissance de l’influence du groupe.

Les risques de l’effet de groupe lors des réunions

L’objectif des réunions est de prendre des décisions avec les personnes concernées et d’avoir une meilleure clarté. Avec l’effet de groupe, les participants peuvent être amenés à prendre des décisions contre leurs convictions. À cause de l’influence de la hiérarchie ou de la pression sociale par exemple. Ainsi, les résultats peuvent être décevants, car l’émulation de groupe n’a pas été exploitée.

Tu connais les sondages pendant les élections ? Ils ont une influence énorme sur le résultat final. En réunion, les membres peuvent être enclins à se conformer à l’opinion de la majorité. Avoir peur de remettre en question les idées prédominantes pose un problème pour l’innovation et la diversité des perspectives. Croire que l’on va se mettre à dos nos collègues est socialement difficile.

Manager qui fait une réunion face à son équipe
Shares

Pourquoi l’effet Janis fait prendre de mauvaises décisions ?

Plusieurs raisons font que l’effet Janis fait prendre de mauvaises décisions :

  • S’adapter et se conformer : de tout temps, l’espèce humaine a besoin de faire partie d’un groupe. Le sentiment de rejet est similaire à la peur de mourir. Se conformer est donc un moyen pour faire partie de la « tribu ».
  • Éviter les conflits : faire partie de la minorité n’est pas toujours agréable et peut faire peur. Accepter un avis contradictoire, mais qui est partagé par la majorité est plus facile que de partir dans un débat.
  • Pression de l’autorité ou hiérarchique : on peut garder son avis pour soi face à des experts. Cela nourrit le statu quo plutôt que de donner un potentiel vent de fraîcheur.
  • Se déresponsabiliser : quand le groupe prend une décision, il est facile de remettre la faute sur les autres. Plus personne n’est alors vraiment responsable de la situation. Alors que prendre une décision seule nécessite de prendre ses responsabilités.

C’est un échantillon des raisons qui nous pousse à prendre de mauvaises décisions à cause de l’effet de groupe. Tu t’es reconnu dans une de ces situations ? C’est tout à fait normal. Le savoir permet déjà de désamorcer un petit peu le groupthink.

Quelles sont les conséquences de la pensée de groupe ?

Les conséquences parfois invisibles font de l’effet de groupe un problème particulièrement gênant pour toutes les entreprises. Pour résumer les répercussions :

  • mauvaises prises de décisions ;
  • manque de réalisme ;
  • perte de productivité et de ressources ;
  • réunionite et burn-out.

La prise de décision est essentielle pour le bon fonctionnement de ton business. Avec des réunions entachées par la pensée de groupe, les décisions risquent d’être déplorables. Ensuite, le champ de vision de l’entreprise se perd dans le conformisme ambiant. Empêchant l’innovation, la diversité de pensées, la prise de risque, etc. L’intelligence collective peut apporter beaucoup de positif, mieux vaut l’exploiter.

Les réunions improductives font perdre du temps et donc de l’argent. Pire, elles peuvent coûter cher en opportunité. Concernant la réunionite, c’est le fait d’organiser des réunions, souvent inutiles. Le manque de sens peut alors s’infiltrer. Fais en sorte que ça n’arrive pas !

Contourner les aspects négatifs de l’effet de groupe en réunion

Fort heureusement, il existe des solutions pour avoir des réunions très efficaces et productives. Un travail en amont doit être effectué dans un premier temps afin d’identifier le pourquoi de la réunion. L’objectif doit être clair. Sans objectif, une réunion ne doit pas avoir lieu. Une fois que ton équipe et toi avez confirmé l’utilité d’une réunion, que faire pour échapper à l’effet de groupe ? En cadrant la réunion avec un arbitre !

Désigne un animateur ou le manager de ton choix. Le management persuasif peut être particulièrement utile ici. Son rôle est de ne pas participer activement à la réunion. Son objectif est de :

  • remarquer des participants étant évasifs, ayant un non verbal fuyant ou qui créent de la discorde ;
  • faire en sorte de respecter les temps de parole (en coupant les leaders qui vont naturellement vouloir parler plus ou les extravertis) ;
  • aller vers les sujets sensibles (définis avant le commencement de la réunion) et suivre le protocole sans en dévier ;
  • observer si le groupe manque d’énergie, identifier pourquoi et faire en sorte de redynamiser ;
  • échapper à l’excès de confiance que peut avoir le groupe.

L’animateur ou le manager qui a conscience des biais cognitifs humains seront d’une grande utilité pour toutes tes réunions. Et si tu as besoin d’un coup de boost pour ton entreprise, je t’invite à aller voir le parcours du dirigeant qui te sera, j’en suis sûr, d’une grande aide !

Maintenant, voyons de façon plus générale, notre comportement en groupe.

En groupe on a de meilleures performances

Quand un enfant court seul, il donne de son mieux et atteint un certain niveau de performance. Alors que s’il est avec un camarade, il ira plus vite. Tu peux constater cela également sur un grand nombre d’activités.

D’ailleurs les élèves qui révisent en groupe mémorisent les notions pour plus longtemps. Ils ont une plus grande motivation et attitude envers la matière étudiée. Et ils obtiennent de meilleurs résultats.

De manière générale, l’intelligence collective donne de meilleures performances que l’intelligence individuelle.

Mais pourtant, des expériences montrent que l’individu fait parfois moins bien en groupe. C’est ce qu’on appelle l’effet Ringelmann.

Diminution des performances individuelles dans une tâche collaborative simple, imputée au manque de coordination et à la paresse sociale.

L’effet Ringelmann

Une expérience flagrante est le tir à la corde. Un individu est capable de tirer par exemple 100 kg. Alors qu’à 3 ils tireront 250 kg. On peut conclure que :

  • à 3 ils sont plus fort ;
  • chaque individu dans le groupe en fait moins que tout seul.

Ce qui est le plus impressionnant c’est qu’à partir de 8 personnes chaque individu fait en moyenne moins de 50% de performance que tout seul ! Il faut néanmoins relativiser : ce sont des expériences physiques. Dans cet article on parle plus d’investissement intellectuel mais l’effet, bien que moindre existe aussi …

En groupe on prend des décisions qu’on n’aurait jamais prises seul

En groupe, quand une décision est discutée, si personne n’oppose un vrai non, le groupe considère que la décision est adoptée. Et comme rarement quelqu’un ose s’exprimer à l’opposé du mouvement du groupe, les gens se retrouvent à prendre des décisions qu’individuellement personne n’aurait prises :

Le sociologue Jerry Harvey expose le paradoxe d’abilene : Une famille joue aux dominos tranquillement pendant une chaude après-midi au Texas. Un membre de la famille propose de faire un voyage à Abilene pour le diner. Tour à tour, chaque membre de la famille acquiesce et se prépare à y aller. Ils font tous les 85 km jusqu’à Abilene, dinent dans un restaurant médiocre et refont dans la chaleur les 85 km de retour à la maison.

Une fois arrivés, ils débriefent de leur escapade et se rendent compte que personne n’a apprécié le voyage. En fait, aucun d’entre eux n’avait envie réellement d’y aller dès le départ, mais personne n’a osé contredire ceux qui le précédaient. Même celui qui a proposé avait en fait proposé par peur que tout le monde s’ennuie en restant à la maison et n’avait lui-même pas envie de faire le voyage !

En groupe on est moins responsable

Lors des manifestations on voit des casseurs détruire des boutiques. Lors de matchs on voit des gens se lancer dans de grandes bagarres. En groupe des enfants harcèlent d’autres enfants isolés… En groupe on peut également acheter des actions en bourse, créer une entreprise …

Le groupe dilue la responsabilité. Chacun rationalise ses actions par rapport à l’action du groupe. As-tu vu Projet X ?

En groupe on ne s’affirme pas

On peut également parler de conformisme. En groupe, chacun souhaite ressembler aux autres. Il n’est pas surprenant de voir des groupes pratiquant le même métier, appartenant à la même classe socioprofessionnelle, pratiquant des activités similaires…

Je te laisse découvrir cette expérience édifiante qui l’illustre bien :

La mode se propage exactement pour les mêmes raisons.

En groupe on respecte davantage les consignes

Lorsqu’un groupe a comme consigne ou besoin de prendre une décision unanimement, les membres ne chercheront pas d’autres options que les premières identifiées. L’unanimité sera tellement présente à leur esprit qu’ils oublieront le bon sens dont ils auraient fait preuve seuls.

Par exemple, un groupe d’amis qui réserve une maison de vacances votera pour l’une des 3 maisons proposées précédemment plutôt que de chercher une nouvelle qui leur plairait plus. Alors que quand chacun fait ses recherches, il ne se contente pas des 3 premiers résultats de sa recherche. L’effet de groupe a pour résultat la confiance aveugle aux consignes même tacites, ce qui permet moins le fameux “think out of the box”.

En groupe on a plus confiance

Un groupe qui obtient de bons résultats tentera plus de choses. Des escape games plus compliqués, des sports plus difficiles, ou encore plus dangereux…

Pourtant rationnellement, certaines activités sont au-dessus du niveau des membres.

On peut aller plus loin en abordant le fait que le groupe va jusqu’à pousser l’individu à réaliser des actions dangereuses comme on peut le constater dans certains “jeux” ou “challenges” malheureusement morbides chez les collégiens.

En groupe on est plus extrémiste

Après avoir rempli votre déclaration d’impôt, tu découvriras une augmentation de ton IR, quand tu en parles à ton groupe d’amis, il y a 2 possibilités : soit la conversation part sur le fait que c’est agaçant, que ça augmente tout le temps… Soit chacun débattra pour expliquer qu’il a une plus grande augmentation que les autres.

J’ai vécu la même conversation plusieurs fois sur la comparaison des blessures de petits accidents de la vie. La surenchère est typique des discussions de groupe et peut aller très loin.

Le résultat de ces conversations est un raz le bol envers les impôts, le gouvernement, les taxes, etc. On peut voir apparaître des grèves ou des manifestations également pour des sujets qui ont enflé par effet de groupe.

Imagine ce même profil de conversation sur les étrangers. Quand on compare chacun une mésaventure qu’on a pu vivre avec un étranger lors d’une conversation de groupe, le résultat peut finir sur des propos racistes. Pourtant si l’on était rationnels on verrait directement que, quelle que soit la caractéristique qu’on aurait citée on aurait trouvé des exemples pour l’étayer (blonds, roux, bruns, gens avec un grain de beauté, grands, petits, moyens,…)

L’effet de groupe, conclusion

Je pourrais te dire en conclusion de toujours réfléchir par toi-même et de conserver ton individualité d’opinion et de personnalité. Mais les expériences prouvent qu’on se range à l’opinion de groupe par conviction. On finit par penser comme tout le monde. On finit par trouver les leggings confortables, les barbes jolies, les costumes agréables alors qu’il y a 5 ans jamais on n’aurait porté ni l’un ni l’autre.

Donc je préfère t’encourager à te poser la question de pourquoi tu fais les choses telles que tu les fais. Et si tu trouves une bonne raison ou si la conformité à un groupe te convient tant mieux pour toi.

Un facteur supplémentaire va déterminer les conséquences de l’effet de groupe : quelles sont les intentions du ou des leaders. Un “bel” exemple du résultat est ce que nous voyons dans le film La vague. Donc l’autre conseil que je peux te faire est de toujours analyser qui est leader à un instant T dans le groupe et est-ce que tu es d’accord avec ses intentions.

En équipe, pensez également aux rétrospectives, aux chapeaux de BONO ou à l’avocat du diable pour contrer cet effet quand tu dois prendre des décisions importantes.

As-tu constaté d’autres effets que le fait d’être en groupe provoque ?

Maitrise ces 14 compétences pour exploser ton business !

Ebook 14 compétences entrepreneurs

Découvre les 14 compétences indispensables pour exceller en affaires et propulser ton entreprise vers de nouveaux sommets

Produits qui pourraient vous intéresser :

Webinaire deviens une machine à vendre le 16 avril à 18h30 : 2 heures pour changer les non en oui
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pin It on Pinterest