Accueil > Blog > Créons le lien > Prendre ses responsabilités et la situation en main !

Prendre ses responsabilités et la situation en main !

par | Avr 6, 2021 | Créons le lien | 0 commentaires

Partagez ce contenu !

Mercredi 20h, Macron nous a annoncé pour la troisième fois un confinement. Et là j’entends déjà les concerts de plaintes que la vie est injuste, que les politiques ne se mettent pas à la place du peuple… Toutes ces plaintes sont celles de personnes qui se positionnent en posture de victime. Elles cherchent toutes le bourreau qui a été dur envers elles, ou un responsable pour chaque contrariété. Dans ce contexte, elles oublient qu’elles ont du pouvoir et qu’elles ont des responsabilités. Elles oublient qu’elles choisissent de subir plutôt que d’agir en prenant leurs responsabilités.

Vous avez la responsabilité

Imaginez que vous avez un rendez-vous, vous descendez à votre voiture et vous la trouvez en panne. Dans cette situation, comme tant d’autres, vous n’avez pas le choix. La voiture est en panne et cela ne changera pas malgré votre colère ou votre frustration.

Dans cette situation, vous avez cependant la responsabilité de votre réaction. Vous pouvez passer 20 minutes à râler contre le sort, contre le constructeur automobile ou encore le garage. Avez-vous envisagé la possibilité de soulever le capot et de tenter de réparer. Ou alors vous pourriez appeler un taxi ou prendre le métro pour aller à votre rendez-vous. Sinon vous pouvez encore appeler votre interlocuteur pour reporter le rendez-vous.

En fait, avec toutes ces possibilités, il ne tient qu’à vous de déprimer et de laisser une cascade de choses déplaisantes arriver. Il ne tient qu’à vous de subir ou d’agir.

Dans toutes les situations de la vie il en est ainsi. Il n’existe pas de gens chanceux à qui tout sourit. En fait si la vie leur sourit c’est parce qu’ils ont compris qu’ils étaient responsables de leurs réactions. Et si tout semble aller au mieux dans leur vie c’est parce qu’ils ont pris le taureau par les cornes et ont commencé à décider de leur vie.

C’est quand même mieux quand on a le choix

Au lycée, nous avions au programme « Le rouge et le noir » de Stendhal. Pour une férue du lecture comme moi, c’était un plaisir. Avec des copines aussi passionnées que moi de lecture, nous nous sommes lancées le challenge de le lire le plus vite possible. J’ai donc pu l’apprécier pendant les vacances scolaires pour en discuter à la rentrée avec elles.

D’autres camarades de classe ont choisi de laisser la corvée à la dernière minute. Ils ont du renoncer à leur foot/jeux vidéos/ moments entre amis pour lire l’ouvrage. Et ils se sont plaints pendant des semaines.

Mes camarades qui ont lu le livre à la dernière minute se sont créés une situation de « pas le choix ». Quand ils lisent c’est pour éviter la sanction (mauvaise note). Cette sanction devient plus importante à leurs yeux que la motivation positive qu’aurait pu être la lecture de cette histoire passionnante. Leur cerveau les motive par l’évitement de la situation ou l’émotion négative. A contrario, moi qui avais pris la décision d’apprécier le livre et qui avais renforcé cette posture positive avec un challenge entre copines, je n’y ai vu que du positif.

Je revois la même chose en étant adulte. Beaucoup de professionnels vont au bureau à reculons. Ils sont compétents et pourtant ils font un job qu’ils détestent et le subissent tous les jours. Tandis que d’autres au même poste, dans la même entreprise avec les mêmes prérogatives sont ravis d’aller au travail et peuvent en parler avec passion.

Que ce soit pour des motivations alimentaires, par amour du travail ou toute autre motivation, les seconds choisissent de voir leur travail par ce qu’il leur apporte comme valeur. Tandis que ceux qui se plaignent tous les jours ne voient que le négatif à cette même situation.

Pourtant ils font tous les jours le choix de garder ce job. Ils font tous les jours le choix de ne pas postuler ailleurs. En fait, ce sont eux qui font le choix de la situation.

Prendre le temps de réfléchir et de poser les choses.

Dans toutes ces situations, choisies ou non, il nous appartient de prendre la décision de continuer à subir ou d’agir. Selon la complexité du passage à l’action, il peut être nécessaire de faire appel à un coach.

Dans certains cas, il suffit cependant de poser un tableau tout simple :

Zone d’impact : ce que je décide tout seul et que je peux modifier en passant à l’action.

Zone d’influence : les évènements sur lesquelles je ne décide pas de tout. Mais je peux tout de même apporter des altérations pour mieux le vivre.

Zone sans influence : les choses sur lesquelles je n’ai aucun pouvoir.

En prenant le temps de lister les différents éléments de notre quotidien, vous pouvez avoir une vision plus claire de la situation. Vous pouvez à ce moment décider des actions à mener pour améliorer la situation. Quand vous prenez conscience de l’étendue de notre périmètre d’action vous retrouverez la visibilité sur votre impact et pouvoir sur la situation.

Finalement on a toujours le choix

Quand on a une vision claire de l’état des lieux et des pouvoirs en action, on se rend compte que beaucoup de facteurs dans notre vie que l’on vivait comme une fatalité ne le sont pas du tout.

Pour prendre conscience de l’étendue de notre pouvoir, on peut regarder les success story de William James, de Malala Yousafzai ou encore de Philippe Croizon, et beaucoup d’autres héros du quotidien. Ces personnes sont je trouve bien plus inspirantes que les médias qui nous enfoncent dans une victimisation et indignation contre un oppresseur. Il faut se souvenir que ces médias ont pour seul but de vendre leur papier. Pour cela ils jouent sur les émotions et les croyances de leurs lecteurs qui attendent leur actualité plutôt que de rendre le pouvoir à leurs lecteurs

Bouchra Benkassem
Bouchra Benkassem

Coach et Formatrice Agile depuis 2014.
Co-fondatrice et Directrice Générale de CreaSila.

Certifications :
PSM1 (Scrum.org), SPC (SAFe), PMPO (SAFe)

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Nous suivre sur les réseaux


Quel Manager de Dix pour cent êtes-vous ?


Ne ratez aucun article !


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous pour être notifié des nouveaux articles postés ;)

Bravo, vous êtes inscrits !