Intuition et factuel dans les prises de décision des entrepreneurs

par

Accueil > Blog > Entrepreneuriat > Intuition et factuel dans les prises de décision des entrepreneurs

L’entrepreneur, le dirigeant et leader ont en commun de devoir prendre des décisions sur un rythme quotidien. Ces décisions impactent l’entreprise, les salariés et l’avenir de tous les intervenants. A chaque décision, l’intuition chuchote une idée que l’on est grandement tenté de suivre. Pourtant, les données et les analyses peuvent pousser dans la direction opposée ! La prise de décision factuelle devient alors la route à suivre pour les entrepreneurs …

Intuition

Femme avec un oeil sur le front, représentant l'intuition
Shares

Qu’on ait 30 ans d’expérience en tant qu’entrepreneur ou 3 jours, l’intuition est toujours présente. Plus on a d’expérience, plus l’intuition est basée sur le vécu : les réactions que l’on a vues, les résultats de nos précédentes initiatives, … Quand on est un entrepreneur plus jeune dans le métier, nos valeurs, notre éducation, et nos rêves prennent le relai pour générer les intuitions.

Dans un cas comme dans l’autre, on est attiré dans une direction sans toujours savoir mettre des mots sur les raisons ou savoir défendre notre idée.

L’intuition a l’avantage de pousser l’entrepreneur à choisir les options qui correspondent à sa façon de voir le monde. Elles sont alignées avec ses valeurs et sa perception.

Cependant, dans le cas où l’entrepreneur chercherait un relai à qui déléguer une partie de ses responsabilités et ses décisions, cela se complique. En effet, il ne peut clairement pas s’attendre à ce que qui que ce soit prenne la même décision que lui (peut être des IA, un jour…). Donc pour scaler ce n’est clairement pas la bonne approche.

Le factuel

Tableau de bord
Shares

La prise de décisions basée sur les faits est quant à elle, bien plus cartésienne. On pose des hypothèses, on les teste puis on décide en fonction des résultats et enfin on réitère. Cela permet de tester et valider chaque petit aspect d’une décision. Rien n’est laissé au hasard, rien n’est de la chance ou de la malchance.

De plus, chaque action décidée est comprise, il est possible d’avoir une explication, analyse et ainsi comprendre les rouages. Ce qui permet petit à petit d’alimenter un arbre de décision.

Cette approche est scalable. On peut l’expliquer à nos équipes et les former à la répliquer. Il est possible de la coder lorsque le sujet est purement mathématique. Dans les deux cas le relai est assuré, l’entrepreneur peut passer au sujet suivant.

Cette approche purement factuelle et mesurable est abordée dans le livre : Principles de Ray Dalio qui a su automatiser une grande partie des décisions qu’il doit prendre en tant que dirigeant au point d’imaginer un système entièrement robotisé.

Mettre en place des mesures

L’entrepreneur a besoin de chiffrer ses objectifs afin d’identifier quand une démarche est un succès ou non. Le manque de clarté n’impacte pas que lui mais également ses équipes qui avancent à tâtons ne sachant jamais comment se comporter en fonction de l’avancement.

Le chiffrage des objectifs, permet de valider des hypothèses qui elles-mêmes valident les décisions.

Mettre en place des processus

Orchestre
Shares

A partir de là il est possible de mettre en place des processus. Toute activité optimisée, opérationnelle ou qui a atteint ses objectifs peut être l’objet d’un processus.

Ainsi toute personne ayant les qualifications nécessaires sera apte à reproduire le processus et obtenir les mêmes résultats avec succès.

Côté management, c’est beaucoup moins d’indicateurs à suivre : on ne suit plus le niveau de réussite d’un processus, mais des ensembles plus macro.

Ainsi, les activités sont plus claires, faciles à monitorer et à piloter.

En conclusion

En tant que dirigeant, l’art de la bonne prise de décision est factuelle donc basée sur la quantité d’informations disponible pour évaluer les scénarios.

Plus les faits sont documentés par des indicateurs et des processus clairs plus la prise de décision est facile.

Cela nécessite en revanche beaucoup d’effort pour construire un tel système. L’intuition, elle, est bien plus rapide à mettre en oeuvre.

Si votre intuition ne vous joue pas des tours, pourquoi pas essayer de la cultiver en la renforçant petit à petit par du factuel !

Produits qui pourraient vous intéresser :

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous pour être notifié des nouveaux articles postés ;)

Bravo, vous êtes inscrits !

Pin It on Pinterest