Accueil > Blog > Créons le lien > Changer le comportement de quelqu’un

Changer le comportement de quelqu’un

par | Sep 28, 2021 | Créons le lien | 0 commentaires

Partagez ce contenu !

Conduire le changement dans les entreprises est mon métier. Créer le sentiment d’urgence, communiquer et toutes les autres étapes du changement selon John KOTTER, je les ai déroulées un grand nombre de fois. Pourtant, quand il s’agit de mon entourage, je me heurte à une porte fermée. Que dis-je un mur ! D’ailleurs, je suis curieuse d’avoir vos retours si vous avez déjà essayé de changer le comportement de ceux qui ne veulent pas changer.

Changer le comportement des autres ou me changer moi ?

Il fallait bien se rendre à l’évidence : je n’ai pas le pouvoir de changer le comportement des gens !

C’est bien dommage parce que certains comportements m’embêtent royalement. La cuvette des WC relevée m’énerve; le linge qui traine par terre; quitter la table sans ramener sa vaisselle dans la cuisine, …

Le pire c’est quand je laisse des gens conduire ma voiture et qu’ils se garent en laissant la vitesse enclenchée. Ma voiture a été rayée sur le pare-chocs dans les 48h qui ont suivi sa sortie du concessionnaire. 😡

Du coup, j’ai trois possibilités :

  1. Me mettre à la méditation, et apprendre à laisser tomber.
  2. Chercher un autre levier d’action.
  3. Arrêter de fréquenter tous ceux qui ont des comportements qui me déplaisent.

En faisant le compte, je me suis vite rendue compte que je finirais vite seule si j’optais pour la solution 3.

J’ai tenté la solution 1, mais je ne suis définitivement pas faite pour la méditation. Mon cerveau part dans tous les sens sans même que je ne m’en rende compte.

Donc, j’ai foncé à la bibliothèque, je rigole… je suis allée sur google ! Et j’ai trouvé l’équation de Lewin.

L’équation de lewin

L’équation est simple : le comportement d’une personne est la fonction de sa personnalité et de son environnement.

Equation de Lewin

Du coup, sachant que je ne peux pas changer la personnalité de mon entourage (et que je ne veux pas réellement le faire). J’ai peut-être un autre levier pour changer leur comportement : changer l’environnement !

Observation

Dans un premier temps, je m’amuse à observer les gens qui m’entourent. Comment mes amis se comportent chez eux, chez moi ou chez leurs parents ?

Et j’ai vite fait de constater des différences !

Chez moi, on me propose de l’aide en cuisine, alors que chez les parents la plupart mettent les pieds sous la table et attendent l’apéro.

Chez eux, ils s’assoient avec le pied replié sous eux ou posé sur la table basse, tirent leur plaid vers eux ou s’affalent tout simplement. Pourtant, quand je les invite ils s’assoient un peu plus droits, les pieds sont toujours posés au sol. Je pourrais en raconter d’autres des observations mais 🤫 on ne va pas raconter des secrets.

Il est donc incontestable qu’une même personne se comporte différemment dans des environnements différents.

mise en pratique

Je ne suis pas bête, je ne vais pas tester sur ma famille. Donc, GO au bureau pour faire mes expériences.

Un collègue arrive tous les matins en colère. Il peste, il râle et répond par des monosyllabes à ceux qui lui disent bonjour. Pourtant, quand je le croise sur le parking ça va.

Après un phase d’observation, je me rends compte qu’il oublie toujours sa tasse de café. En fait l’entreprise a une politique sur le café : pas de gobelet à disposition, chacun amène sa tasse. Ça doit donc constituer la première grosse contrariété de la journée de mon collègue. Il se dirige alors vers la machine, fait la queue pour se servir un café médiocre dans un gobelet habituellement destiné à l’eau (oui la politique sur le café n’est pas encore appliquée à l’eau 😂). Et sur le chemin pour rejoindre son bureau, il en renverse et se brûle régulièrement car il porte beaucoup trop de choses dans ses bras : un gobelet fragile destiné à l’eau froide, son sac d’ordi et en plus – l’hiver – son manteau (qu’il a retiré pendant qu’il attendait pour se servir un café).

Du coup, je propose aux collègues de l’open-space si ça les intéresse de se cotiser pour acheter une machine à café pour le bureau. A croire que tout le monde n’attendait que ça, la cagnotte était constituée le soir même. Le lendemain midi, deux personnes sont allées chercher la machine et tous ont pu déguster du bon café.

ça marche ou pas l’équation de lewin

Oui et non. Je n’ai pas le don de clairvoyance et je n’ai pas fait le coaching de ce collègue. Donc je n’ai aucune idée de ce qui influence ses humeurs.

En effet, l’environnement dans lequel il évolue est incontrôlable puisque la définition de l’environnement ne se cantonne pas au bureau. Il y a aussi la météo, sa famille, la place de parking disponible, la saison, etc.

Toujours est-il qu’il se sert de la nouvelle machine à café et semble un peu moins ronchon le matin.

Conclusion

Vous ne pouvez pas changer quelqu’un ni son comportement s’il n’a aucune motivation de changement. C’est pour ça que ceux qui conduisent le changement travaillent sur plusieurs facteurs : le besoin, le sentiment d’urgence, la motivation, la communication, la transparence, et l’environnement.

L’équation de Lewin est importante à connaitre mais demeure trop simpliste pour justifier entièrement le comportement humain.

Un coaching individuel reste le meilleur moyen pour pouvoir influencer un comportement, dès lors que la personne souhaite le réaliser.

Bouchra Benkassem
Bouchra Benkassem

Coach et Formatrice Agile depuis 2014.
Co-fondatrice et Directrice Générale de CreaSila.

Certifications :
PSM1 (Scrum.org), SPC (SAFe), PMPO (SAFe)

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Nous suivre sur les réseaux


Quel Manager de Dix pour cent êtes-vous ?


Ne ratez aucun article !


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous pour être notifié des nouveaux articles postés ;)

Bravo, vous êtes inscrits !