Accueil > Blog > Créons le lien > A-t-on vraiment tout le temps besoin d’un leader ?

A-t-on vraiment tout le temps besoin d’un leader ?

par | Juin 22, 2021 | Créons le lien | 0 commentaires

Partagez ce contenu !

Aujourd’hui, je me suis réveillée avec une question existentielle. Oui ça m’arrive souvent🤔 . C’est quoi cette histoire de leader ? Pourquoi on aurait besoin d’un leader ? Dans le monde ? Dans les entreprises ? Serions-nous des moutons qui avons besoin d’un berger pour nous dire où aller, quand y aller, et quoi manger ?

Je n’ai pas besoin d’un leader

Pour part, je n’ai pas besoin d’un leader. Je me réveille chaque matin avec beaucoup de choses à faire. J’ai des idées d’évolutions, des pistes pour rédiger des articles ou affiner une formation. Côté administratif, c’est pareil, ça n’arrête jamais. Je détesterais avoir un inconnu qui me dit quoi faire et dans quel ordre. Je connais mon produit, mes besoins et j’ai une vue d’ensemble intéressante.

En fait si ! Parfois j’en ai besoin

Mouton derrière son leader
Suis-je un mouton dans ces moments là ?

Mais quand j’y réfléchis bien, ce n’est pas toujours le cas. Dans mes premières années de travail, on m’affectait sur un projet ou sur une mission. Et je ne savais pas grand chose du besoin à part les 2 spécifications qu’on m’avait fournies et la technologie demandée. J’avais besoin d’un leader, de quelqu’un pour m’accompagner les premiers temps pour que je monte en compétence.

En fait, nous cherchons tous un leader selon les moments. Il nous aide à nous mettre en mouvement et aller dans la bonne direction. En entreprise, le leader n’est pas forcément le supérieur hiérarchique. Il émerge naturellement selon les sujets et les besoins comme dans la vie personnelle.

Quelles sont les clés du leadership ?

Le leader est d’abord celui qui sait

Il y a des métiers qui ne s’improvisent pas. Cuisiner c’est facile. Nos parents nous apprennent à cuire un œuf et des pâtes. On apprend à allumer un four (facile il n’y a que 2 boutons). A partir de là on peut suivre une recette et HOP c’est terminé.

Besoin d'un leader crédible
La crédibilité passe souvent par la connaissance …

Sauf que si je me retrouvais dans les cuisines d’un grand restaurant (ou juste une cantine) je serais une potiche perdue. J’aurais besoin qu’on me dise quoi faire, dans quel ordre,… Avant d’être à l’aise dans un environnement, il faut en maîtriser les tenants et aboutissants. Avoir la vue d’ensemble. Je ne prendrais pas d’initiative en dehors des ordres dans un contexte que je ne maîtrise pas. C’est un coup à louper le service (ou brûler le repas de centaines d’enfants).

En tant que développeur c’est pareil. Souvent on a la maîtrise du projet, de la technologie mais on n’a potentiellement jamais rencontré de client. Le développeur a rarement la vision d’ensemble de l’entreprise, les enjeux réels du projet… Au final, il peut difficilement prendre des initiatives telles qu’ajouter une fonctionnalité ou modifier une méthode sans référer à d’autres. Et dans des environnements où l’erreur est mal accueillie, personne n’ose plus proposer.

Donc le leadership comporte une notion de crédibilité. Le leader doit avoir à la fois la connaissance technique et la vue d’ensemble pour avoir la confiance des autres.

Il est fiable

Si vous comptez sur moi pour sortir, il y a des grandes chances que l’on prenne l’apéro à la maison ou au même endroit que d’habitude. Ce n’est pas parce que je ne veux pas sortir ou que je déteste découvrir des nouveaux endroits. C’est parce que l’effort de réflexion, comparaison, lecture des avis et déplacement surpasse le bénéfice que je pourrais y trouver.

Et bien oui, je n’ai pas envie d’aller tester le nouveau lieu branché de la ville pour me retrouver dans un lieu bruyant alors que j’ai envie de discuter. Je ne veux pas manger 2 tapas à 50€ et qu’elles soient encore congelées à l’intérieur. J’aime les valeurs sûres. Du coup, dans ces cas je suis contente de suivre quelqu’un qui y pense et y attache de l’intérêt.

Quand je pars en vacances, je ne réserve jamais plus de deux nuits. J’aime pouvoir changer de plan quand je veux. Lors d’un road trip avec ma soeur en Italie, nous avons passé la première semaine à réaliser des visites culturelles. Et un jour, après des heures à admirer les rangées de statues du vatican qui à nos yeux commençaient à toutes se ressembler, nous avons décidé que stop on n’en pouvait plus. Nous avons pu aller finir nos congés dans une charmante auberge au coeur d’une cité balnéaire au lieu d’aller courir les monuments de Florence qu’on n’aurait plus apprécié.

Leader fiable
Il vaut mieux que mon moniteur de saut en parachute soit fiable !

Finalement, une personne qu’on suit et dont les proposition nous déçoivent devient peu fiable. La fiabilité impacte le potentiel de leader d’une personne.

Et on peut lui parler

Quand on part en groupe, il y a toujours des gens qui planifient tout. Leur peur de rater un monument, une attraction ou de se retrouver avec un logement moins beau, les pousse à tout calculer à l’avance. Quand je me retrouve dans un groupe ainsi, je finis par suivre le mouvement souvent parce que les idées sont bonnes et les plans me tentent. Mais parfois, je me sens obligée pour ne pas vexer et d’autres fois je refuse et pars dans mon coin parce que ça commence à m’agacer.

Quand je ne me sens pas à l’aise de partager ma position avec quelqu’un. Quand je ne suis pas assez confiante pour partager mes envies ou mes objections je ne positionne pas la personne en leader. Un leader doit gagner la confiance, être intime avec les personnes pour leader un sujet.

Ses ambitions sont alignées avec celles de l’équipe

Avez-vous déjà eu un manager dont les ambitions personnelles étaient différentes que celles de l’équipe ? Celui qui s’attache à réduire les dépenses pour atteindre son objectif annuel ? Celui qui vous fait travailler de nuit pour tenir un engagement qu’il a pris avec son chef sans vous consulter ?

Les ambitions personnelles quand elles sont différentes de celles du groupe peuvent faire perdre son leadership à toute personne.

En conclusion

Je pense qu’on a tous besoin d’un leader à différents moments. Pourquoi un leader ? Car on ne peut pas porter en permanence tout le poids du monde. La responsabilité se délègue afin de pouvoir souffler un peu.

En fait le leader l’est dès lors qu’on le considère comme tel. Je choisis mon leader. Du coup mes critères de choix ne sont peut-être pas universels mais doivent quand même se recouper avec beaucoup.

Je vais accepter quelqu’un en tant que leader dès lors que je ne veux pas l’être et qu’il est crédible, fiable, accessible et honnête.

Et vous ? Que recherchez vous chez quelqu’un avant de le désigner leader ?

Bouchra Benkassem
Bouchra Benkassem

Coach et Formatrice Agile depuis 2014.
Co-fondatrice et Directrice Générale de CreaSila.

Certifications :
PSM1 (Scrum.org), SPC (SAFe), PMPO (SAFe)

S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Nous suivre sur les réseaux


Quel Manager de Dix pour cent êtes-vous ?


Ne ratez aucun article !


Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Inscrivez-vous pour être notifié des nouveaux articles postés ;)

Bravo, vous êtes inscrits !