Faire un pitch, tous les conseils !

par

La vente est un enjeu majeur pour toi ?

affiche webinaire février sur la vente pour les entrepreneurs

Trouve ton premier, ton dixième et tous tes autres clients. Rejoins nous et passe au niveau suivant dans la vente et dans ton business 

 

Tu as rendez-vous avec un client potentiel et tu as le trac pour partager ton pitch ? C’est une belle opportunité pour construire ton discours maintenant et l’affiner ensuite ! Faire un pitch demande une certaine maîtrise de la communication. Mais c’est aussi le meilleur moyen pour capter l’attention de ton auditoire. La confiance sera primordiale pour appliquer ton meilleur pitch. Prêt à en découvrir tous les secrets ? Alors, c’est parti !

Les bénéfices de faire un bon pitch

Le pitch va t’aider à capter l’intérêt de clients potentiels. Vendre étant la compétence indispensable de toute entreprise, le pitch en est un outil primordial. Il va aussi te donner confiance dans la direction que tu veux prendre. Voici tous les bénéfices d’avoir un bon pitch :

  • gagner de nouveaux clients ;
  • établir de nouveaux partenariats ;
  • renforcer ta marque et ta réputation ;
  • clarifier et affiner ta proposition de valeur ;
  • attirer des investissements et des financements.

La peur de ne pas réussir à élaborer un bon pitch est un sentiment commun de nombreux entrepreneurs. Mais ne t’en fais pas, il est temps de voir comment le construire.

Bien préparer son pitch

Identifier le public et s’adapter

Les connaissances sur le persona sont indispensables. Et ce n’est pas seulement pour le pitch. Cela sert ton marketing, ta communication, la direction de tes produits et services, ta mission, etc.

Pour identifier ton public, prends connaissance de ses besoins et ses problématiques. Quels problèmes cherchent-ils à résoudre ? Qu’est-ce qui les motive ? Ensuite, demande-toi quel est le niveau de connaissance sur la thématique de ton entreprise. Sont-ils débutants, avancés, experts ? Le pitch doit être adapté à la cible, au risque de ne pas faire ressentir des émotions à ton auditoire.

Le pitch n’a pas besoin d’être parfait dès le début. Mais tu seras attentif aux réactions du public pendant les présentations présentielles, par téléphone ou par mail. Observe le langage corporel, les expressions faciales et les questions qui vont fournir de précieuses informations.

Enfin, une analyse démographique peut affiner les connaissances sur ton public. Âge, sexe, niveau d’éducation, background professionnel, etc.

Rédiger son pitch

Faire un bon pitch, c’est répondre à la question clé de l’auditeur : quel est son bénéfice ? Pour construire ton pitch, commence par rassembler et classer tes idées par ordre d’importance. Concentre-toi sur l’essentiel, élimine les détails superflus, cherche la concision et la simplicité, puis évite le jargon et les formulations techniques (sauf si c’est un public d’experts de ton domaine). Utilise des phrases courtes, fortes et percutantes. Assure la fluidité et la cohérence logique de ton message. Au final, utilise l’art du copywriting pour faire le meilleur pitch.

Suis la structure suivante pour faire ton pitch :

  • Problème : définis clairement le problème que ton produit ou service résout.
  • Solution : présente le bénéfice. Tu peux comparer à d’autres options pour montrer pourquoi ton produit/service est le meilleur.
  • Présentation du produit ou service : explique sans trop de termes techniques, comment fonctionne ta solution ainsi que ses forces.
  • Pourquoi toi ? : explique brièvement que ton équipe et toi êtes les mieux placés pour proposer cette solution. Si tu es solopreneur, tu peux mettre en avant les avantages de travailler seul, comme la flexibilité.
  • Conclusion : réitère les points clés avec une phrase marquante pour faciliter la mémorisation. Tu peux aussi partager ta vision et ton Pourquoi.

Une communication excellente pour faire un bon pitch

Tu as écrit ton pitch, tu l’as peaufiné. Maintenant, passons à la pratique. Le non-verbal ainsi que le paraverbal sont aussi importants que le pitch lui-même. Pour cela, avoir une bonne diction sera important. Tu peux t’entraîner devant un miroir à répéter ton pitch pour qu’il fasse partie de toi. Ça évitera les hésitations, les “euh…” qui peuvent être interprétés comme un manque de confiance.

La stabilité physique va aussi améliorer ta communication. Le non verbal envoi de nombreuses informations à ton interlocuteur. En te tenant droit, en respirant calmement, en étant bien ancré au sol, tu vas augmenter ton assurance et donner une image confiante. Ton dynamisme doit se ressentir.

La première impression se fait les premières secondes. Face à un recruteur, un prospect ou un public, ta posture joue sur l’efficacité de ton pitch. C’est également vrai si tu fais ton pitch en visioconférence.

La façon de t’habiller joue un rôle également. Inutile d’aller dans un salon de relooking. L’idée, c’est plutôt d’avoir une tenue adaptée. Par exemple, un costard ou un tailleur pour une marque de luxe (si c’est l’image que ta marque renvoie) ou un simple T-shirt peut suffire si tu es solopreneur en B2B (business to business).

Aussi, pour une communication, regarde ton interlocuteur dans les yeux. Ajuste le ton de ta voix à ton public. Enfin, pense à être souriant, mais sans te forcer. Tu peux aussi rester neutre si tu es bien ancré et avec une écoute active. Tous ces détails vont faire en sorte de te démarquer de tes concurrents. Car, un pitch efficace va te faire sortir du lot.

Homme et femme d'affaire se regarde dans les yeux pour communiquer avec une écoute active
Shares

Les différents contextes pour présenter son pitch

Il existe de nombreux contextes pour présenter son pitch et en voici la liste :

  • Présenter ton produit et service : mets l’accent sur la façon dont l’offre peut répondre aux besoins spécifiques du prospect et apporter de la valeur, contribuant ainsi à la fidélisation des clients.
  • Réunions réseau et évènements de networking : qui a dit que le réseautage était inutile ? Les évènements sont l’occasion parfaite pour tester ton pitch avec des professionnels. C’est aussi le moment de distribuer tes cartes de visite.
  • Entretiens d’embauche : que tu sois salarié ou non, le pitch va te démarquer des personnes qui se positionnent sur le même poste.
  • Par mail ou par message sur les réseaux sociaux : quel que soit l’objectif, il est tout à fait possible de faire son pitch par écrit. À condition de faire un mail adapté à l’interlocuteur et non un copier-coller de ton pitch.
  • Rencontre avec les investisseurs : ton pitch doit convaincre les investisseurs de la viabilité et du potentiel de rentabilité du projet ou de l’idée de l’entreprise.

Il existe en réalité une infinité de contextes. Car, tu peux faire ton pitch même au sein de ta famille. Toutes les opportunités sont bonnes face au bon public et en évitant de paraître insistant. La première qualité d’un bon pitch, c’est d’être à l’écoute de ton interlocuteur.

Se détendre pour exposer son pitch

Le stress fait partie des plus gros blocages pour exposer son pitch. Heureusement, il y a de nombreuses solutions pour pallier à cela. Premièrement, sois rassuré, tout le monde passe par là. Même les plus grands entrepreneurs n’étaient pas à l’aise lors de leur premier pitch.

Voici tous les conseils pour te détendre quand tu vas exposer ton pitch :

  • Pratique et répète ton pitch autant que possible. Avec de l’entrainement, partager ta présentation deviendra naturel. Avoir plusieurs rendez-vous d’avance permet aussi de réduire l’anxiété et d’augmenter ta confiance en toi. Si tu te dis que tu as déjà d’autres opportunités, tu auras moins de pression sur toi.
  • Utilise des techniques de respirations pour calmer tes nerfs et clarifier ton esprit. Tu peux inspirer à fond, bloquer ta respiration pendant 5 secondes et expirer lentement par la bouche. La cohérence cardiaque et également un excellent moyen pour te détendre.
  • Visualise-toi en train de faire ta présentation. Tu vas entraîner ton esprit à être fluide et concentré sur ce que tu dois faire. Tu vas te détacher là où tu n’as pas de pouvoir comme le regard des autres qui est oppressant lorsque l’on n’est pas encore habitué à exposer son pitch.
  • Faire des étirements légers ou des mouvements physiques va détendre ton corps. Cela va réduire la tension musculaire et améliorer ta posture.
  • Mets le focus sur ton message. Oublie le résultat ou la performance. Concentre-toi sur le message. L’analyse et le jugement de ta performance doivent se faire après que tu sois revenu au calme.
Femme en train de respirer en pleine conscience chez elle
Shares

Faire face aux objections

Le premier réflexe, face aux objections, est de se justifier. Grave erreur. Pense plutôt à utiliser l’écoute active. Laisse ton interlocuteur partager son idée sans l’interrompre. Intéresse-toi pleinement à l’objection. C’est toujours plus agréable de se sentir écouter et en plus, tu vas pouvoir construire ta réponse en attendant que ton interlocuteur termine. N’hésite pas à poser des questions si cela n’est pas clair. Par exemple, l’objection du prix est souvent attachée à une problématique plus profonde.

Anticipe les objections. Identifie à l’avance les objections potentielles pour avoir une réponse préparée. Tu vas pouvoir noter au fur et à mesure les objections pour pouvoir en anticiper un maximum avec le temps.

Vois l’objection comme une opportunité. Réponds de manière positive et confiante. Partage des données ou des études de cas pour solidifier ta réponse. Les preuves concrètes vont dissiper les doutes et améliorer la crédibilité de ta proposition.

Face à une objection que ton produit ou service ne peut répondre, il est bon de l’assumer et de proposer une solution alternative ou des ajustements. Cela montre ta flexibilité et ton engagement à répondre aux besoins de ton auditoire.

L’art du storytelling pour construire son pitch

L’art de raconter des histoires n’est pas indispensable pour un pitch, mais il apporte de nombreux avantages. La connexion émotionnelle sera plus forte avec ton auditoire. Les récits captivants peuvent rendre ton pitch plus mémorable et engageant.

Pour faire du storytelling, on construit un récit cohérent. Assure-toi que le pitch suit une trame narrative logique, avec une accroche, un milieu et une fin. Incorpore des éléments de surprises et d’intrigue. Bien sûr, reste honnête en toute circonstance. L’art du storytelling est d’embellir ton message sans mentir sur le parcours, en étant passionné et authentique.

Dans ton scénario, mets en valeur le parcours et les défis de tes clients. Pour construire ton histoire, tu peux te servir du voyage du héros dans le monde du business :

  • la vie quotidienne du prospect (l’introduction) ;
  • la problématique qui vient casser le quotidien tranquille ;
  • chercher une solution au problème ;
  • comparer les différentes solutions pour résoudre sa problématique ;
  • l’achat de la solution ;
  • l’utilisation et l’apprentissage du produit ;
  • l’expérience client pour une fidélité maximale.

Utiliser des supports visuels

Lors d’une présentation, tu peux utiliser des supports visuels quand c’est possible. Choisis des images, des graphiques ou des diagrammes pour renforcer le message. Applique une conception claire et simple pour que ce soit compréhensible. Utilise une police lisible et des couleurs adaptées. Évite de trop surcharger d’informations.

Pense à l’interaction avec les visuels. Ils doivent servir à la compréhension et ne sont pas là juste pour faire joli. C’est un bon moyen d’améliorer la rétention de ton auditoire. Utiliser des supports visuels ne peut se faire que dans un nombre restreint de contexte. Mais cela vaut le coup de peaufiner tes présentations. Les masterclass en ligne étant de plus en plus fréquentes, tu seras peut-être amené à faire ton pitch en visioconférence.

Faire un pitch, que faut-il retenir ?

Pour obtenir l’attention de tes prospects, le pitch doit être travaillé. La croissance de ton activité en dépend. En développant et en affinant ton pitch, tu manifestes également un leadership solide, essentiel pour inspirer confiance et crédibilité auprès de tes prospects et clients.

Voici un rappel de tout ce qu’il faut retenir pour faire un pitch :

  • s’adresser à ton persona ;
  • rédiger le bon pitch ;
  • avoir une bonne communication ;
  • s’adapter au contexte et au public ;
  • se relaxer avant de tout déballer ;
  • utiliser le storytelling pour être plus captivant ;
  • appliquer des supports visuels.

Il ne te reste plus qu’à passer à l’action ! Peut-être as-tu besoin d’un coup de pouce ? Prendre un coaching pour ta réussite va te donner l’impulsion pour passer à l’étape supérieure. Et pas seulement pour le pitch. Fais-toi accompagner sur ton business pour continuer à te dépasser !

La vente est un enjeu majeur pour toi ?

affiche webinaire février sur la vente pour les entrepreneurs

Trouve ton premier, ton dixième et tous tes autres clients. Rejoins nous et passe au niveau suivant dans la vente et dans ton business.


Maitrise ces 14 compétences pour exploser ton business !

Ebook 14 compétences entrepreneurs

Découvre les 14 compétences indispensables pour exceller en affaires et propulser ton entreprise vers de nouveaux sommets

Produits qui pourraient vous intéresser :

0 commentaires

Pin It on Pinterest